vendredi 19 novembre 2010

Fix me. Quand Narcisse était gros comme un chameau.

Je ne sais pas trop si le chameau est de la famille du lama mais hier, il me semblait que le caractère de chameau était comme un lama dans Tintin et que la migraine de Raed était aussi logique que la chute du mur quoiqu'aussi improbable. Il est cependant possible que je n'ai rien compris à cause de l'ennui (et je ne sais toujours pas si j'y sombre ou s'il me submerge mais je ne suis pas sûre que ce soit tellement important).

Bref.

Hier, avec D. on a vu un film, un vrai, enfin! C'était franchement drôle, hyper touchant etc. C'était l'histoire d'un palestinien qui a fait de la prison à cause d'un désir de liberté mais qui se dit que le problème du rêve c'est qu'il évolue à cause du référentiel et qu'il s'en fout des palestiniens, des israéliens, des méchants et des héros parce que tout ce qu'il veut c'est être un individu même que ça le rend associable et agressif, et qu'il déteste les bons sentiments.

Dès le début, il mentionne son pote Narcisse. Et dès le début, sa mère voit pas trop l'intérêt de parler de la migraine, sa soeur lui dit que c'est un vecteur ce qui l'énerve parce qu'il refuse qu'on mette les gens (qu'on LE mette) dans des cases. Dès le début, sa BMW rouge file sur les routes et les virages donnent la nausée. Dès le début, il nous fait regarder à l'écran un personnage qui joue au solitaire sur un écran. Et le pire c'est qu'on ne peut pas parler de mise en abyme du ridicule.

Après, il y aura toujours des gens pour dire que c'est des conneries de prendre une équipe de tournage étrangère qui "ne comprend pas l'arabe", que les yeux de l'Autre ne servent à rien ici, que cette histoire de trajet le plus court entre deux points, de voyage initiatique, de virages et de sac de farine accroché à une voiture rouge c'est de la masturbation intellectuelle.

Faut croire que ça me parle.





Mais parmi les chacals, les panthères, les lices,
Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents,
Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants,

Dans la ménagerie infâme de nos vices,



Il en est un plus laid, plus méchant, plus immonde!
Quoiqu'il ne pousse ni grands gestes, ni grands cris,
Il ferait volontiers de la terre un débris
Et dans un bâillement avalerait le monde.



C'est l'Ennui!- L'oeil chargé d'un pleur involontaire,
Il rêve d'échafauds en fumant son houka.
Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat,
Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère!



Charles Baudelaire

Aucun commentaire: