mercredi 13 avril 2011

The Goutte d'Or by Martin Parr

Ce qui m'a attirée? La proximité peut être, parce qu'on a beau dire manger bouger, c'est pas évident pour tout un chacun surtout quand on est à demi nain. Enfin j'dis ça. Je crois aussi que j'avais envie de me balader dans mon quartier, le nez en l'air et la gueule ouverte genre abrutie. 

Et puis c'était gratuit.

Aussi, j'avais lu quelque part que le photographe en avait conclu qu'il y avait moins de différences entre musulmans de France et autres de France qu'entre français et anglais. Ce qui d'une part me choquait parce que je l'imaginais mal penser politique avec les yeux. Je sais, tu vas me dire "qu'on ne voit bien qu'avec le coeur" mais quand même, j'ai encore droit au doute. Je trouvais d'autre part que les autres de France étaient un peu négligés, tout généralisés comme ça, dans une pauvre catégorie. Je m'inquiétais enfin pour moi, parce que ça veut quand même dire que je suis plus différente de moi-même que de mon voisin. Et je te préviens tout de suite, si tu dis que je ramène tout à moi, c'est que tu es de mauvaise foi.

Je descendais donc la rue Doudeauville avec la démarche d'une schizophrène, changeant de trottoir tous les deux mètres pour satisfaire mes deux patries: tartempionne qu'a rien compris. Une fois rue Léon, je me jette dans l'institut truc muche et je regarde les photos. Elles déboitent comme ils disent, les photos. Elles envoient du pâté croûte et de la couleur de malade: je crois que je ne connais pas mon quartier.  Des gens heureux, des yeux vivants et un chien la langue assortie au papier peint de la réception: à deux pas de chez moi et inconnus de moi. Après, c'est aussi très facile de pas voir ça et de se contenter de petits hochements du front très réguliers. Je crois même avoir entendu quelqu'un dire "oh, t'as vu, il a l'air gentil le responsable de la mosquée" ce qui me prouve qu'il y a quand même une chose dont on n'arrive toujours pas à se décrotter: la putain de condescendance des biens nourris.

"Fichtre: je crois que je ne suis qu'une pauvre connasse de parisienne" said Blondie while sipping her cup of tea. 


Aucun commentaire: